Rothschild se porte bien, merci !

Lorsqu’il est question de l’univers des banques, nul autre nom ne possède plus de résonance que celui de Rothschild – ou plus exactement Rothschild & Co, comme le veut sa raison sociale actuelle. Fondée en 1982, cet établissement est en effet parvenu à capitaliser sur une identité forte, ainsi que sur des performances remarquables, et l’exercice 2016/2017 s’inscrit une fois encore dans la même tendance positive.

Rothschild exercice rpogression 2016 2017

Indubitablement, avec des revenus de près de 1,8 milliard d’euros, en progression de 11%, le fondateur de cette banque, David de Rothschild – fils du Baron Guy de Rothschild – doit être fier de la success story dont il est à l’origine. Et davantage encore lorsque l’on prend en compte la hausse du résultat net, de 43% (!), pour s’établir à 193 millions d’euros. Si l’on rentre davantage dans le détail de ces chiffres, suite à la clôture des comptes à fin mars, il apparait que la banque Rothschild &Co a été portée par trois métiers distincts : la gestion d’actifs (avec un appréciable +7%), le conseil (en croissance de 14%), ainsi que le capital-investissement et dette privée (s’envolant de plus de 30%).

Pour les experts du secteur bancaire, les effets de synergie entre ces divers métiers ont également été très puissants, comme espéré par le top management de l’établissement. Par ailleurs, ces mêmes regards avisés soulignent sur les revenus issus du conseil – activité emblématique de la banque – ont connu une forte hausse, aussi bien en valeur qu’en quantité d’opérations. Cela s’explique principalement par une progression marquée du nombre des fusions-acquisitions dans lesquelles Rothschild &Co a été impliquée – telles que Technic avec FMS, Dior et LVMH, ou bien encore Essilor avec Luxottica.

Au travers de ses nombreuses opérations, la banque française est parvenue à se hisser au rang de premier établissement mondial non-américain, soit au 5ème rang mondial en termes de CA provenant du conseil – les 4 premières places étant encore trustées par des géants outre-Atlantique. En tout état de cause, outre un fort développement à l’international, Rothschild entend bien poursuivre son recrutement de talents prometteurs … après tout, Georges Pompidou et Emmanuel Macron ont travaillé en son sein.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>