Primaires républicaines aux Etats-Unis: Point d’étape au 10 février

L’élection la plus suivie au monde, celle qui conduira le prochain Président des Etats-Unis d’Amérique à la tête du pays qui reste le plus puissant (que ce soit économiquement, militairement, et culturellement au travers du soft power), n’aura lieu que le 8 novembre prochain. Pour autant, avec la tenue des primaires des deux principaux partis, cette campagne suscite déjà une quantité considérable d’analyses – parfois contradictoires. Il nous paraissait donc important de faire un point d’étape après les résultats des 2 premières primaires, dans l’Iowa et le New Hampshire.

Primaires républicaines

Du côté des Démocrates, le fait que Bernie Sanders ait remporté la primaire du New Hampshire n’est pas réellement une surprise, compte-tenu de la très faible portion de minorités (majoritairement favorables à Hillary Clinton) dans ce petit état. Néanmoins, c’est l’ampleur de sa victoire, avec 60% des voix, contre 38% pour son opposante, qui a surpris tout le monde – et qui, semble-t-il va impliquer un remaniement rapide au sein de l’équipe de campagne d’Hillary Clinton. Celle-ci demeure néanmoins encore la favorite dans son camp, d’autant que les prochaines primaires se tiendront dans des états qui devraient lui être plus favorables (Nevada et Caroline du Sud) – sauf accident, qui pourrait alors avoir un impact considérable dans la course à l’investiture démocrate.

Quant aux Républicains, ils ont plébiscité Donald Trump au New Hampshire, après qu’il eut fini second dans l’Iowa. Le milliardaire excentrique finance lui-même sa campagne, ce que de nombreux Américains apprécient beaucoup, estimant qu’il est ainsi plus indépendant dans ses prises de position – parfois outrancières. En tout état de cause, c’est bien lui le favori pour l’investiture du Grand Old Party, car ses opposants (Ted Cruz ou Marco Rubio, notamment) sont arrivés très loin derrière au New Hampshire, en ordre dispersé. Il est de coutume de dire qu’aux Etats-Unis, les électeurs votent pour un président qu’ils aimeraient avoir comme voisin, et malgré ses propos choquants, Donald Trump répond bien à cette attente.

Au final, il reste encore plus de 6 mois de campagne, et ils promettent d’être passionnants. Nous ne manquerons pas de faire régulièrement un point à ce sujet, car n’oublions pas que, même si un océan nous sépare, les décisions du prochain POTUS (Président Of The United States) influeront significativement sur nos vies quotidiennes.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>