Nouvelles menaces apocalyptiques de la part de Corée du Nord: quel crédit leur accorder?

Compte-tenu de la posture de plus en plus agressive du gouvernement de Pyongyang, la Corée du Sud et les Etats-Unis ont décidé de conduire deux exercices militaires d’une ampleur inégalée dans cette zone particulièrement sensible. De fait, pour « Foal Eagle » et « Key Resove », du nom de ces deux opérations, ce ne sont pas moins de 300 000 soldats sud-coréens, accompagnés de quelques 15 000 militaires américains, qui seront impliqués. Outre une brigade blindée, les Etats-Unis seront également représentés par un groupe aéronaval au grand complet, articulé autour de l’un des onze porte-avions de l’US Navy.

Corée du nord

Face à cet étalage de puissance brute, Kim Yong-un n’a pas hésité à annoncer que la Corée du Nord se réservait le droit de faire usage de la « force militaire », et même d’un « océan de flammes » issu d’une frappe nucléaire préventive. Comme pour appuyer ses dires, plusieurs missiles balistiques – de courte portée, quelques centaines de kilomètres – ont été tirés en direction de la mer du Japon. En outre, du fait de sanctions internationales récemment renforcées – et d’un affaiblissement sensible du soutien de Pékin envers son allié turbulent – l’état-major de Pyongyang souligne la nécessité d’un changement de stratégie, vers une posture encore plus belliqueuse.

Néanmoins, il convient – heureusement – de nuancer ces menaces. En effet, si la Corée du Nord dispose sans doute de l’arme nucléaire, la maîtrise de leur miniaturisation pour être installée sous la coiffe de missiles balistiques et/ou de croisière demeure encore lointaine – une dizaine d’années, environ. De plus, bien que numériquement impressionnante, l’armée nord-coréenne n’est certainement pas assez solide pour espérer se lancer à la conquête du Sud avec succès. De fait, il s’agit – une fois encore – d’une provocation sans lendemain. Toutefois, dans une dizaine d’années justement, la situation pourrait être toute autre, et impose aux stratèges des pays concernés de s’en préoccuper dès à présent.

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>