Les principales annonces à retenir du 1er mai 2016

L’objet n’est pas ici de faire le point sur les discours des uns et des autres pour la Fête du Travail, mais bien de se focaliser sur les changements intervenant à cette date, et qui auront un impact significatif sur votre vie quotidienne.

little, pretty girl holding bunch of lilies of the valley on white background

Ainsi, près de 6 millions de foyers pourront bénéficier d’une seconde baisse consécutive du prix du gaz, après une première chute de 3,72% le mois précédent. Dans le cas présent, la diminution des tarifs réglementés sera plus modérée, à 0,61% (hors taxes). Cette bonne nouvelle pour les ménages concernera toutefois principalement ceux qui se chauffent au gaz, et moins, bien sûr, ceux qui ne l’utilisent que pour la cuisson ; la facture de ces derniers se réduira tout de même de 0,2%.

Du côté de la SNCF, en revanche, c’est une nouvelle politique tarifaire durcie qui commencera à s’appliquer pour les échanges de billets de TGV. En effet, il était jusqu’à présent possible d’échanger ou de solliciter le remboursement moins de 30 jours avant le départ. Désormais, ce service sera facturé 5€, tandis que les modifications demandés dans les deux jours précédents le voyage représenteront jusqu’à 40% du prix du billet, avec un plafond fixé à 15€. Seuls les détenteurs de cartes de réduction pourront demander un remboursement ou une modification jusqu’à 2 jours avant le départ ; si leur demande intervient après ce délai, ils devront également s’acquitter de 5€. Pour la SNCF, l’objectif visé consiste clairement à améliorer le taux d’occupation des TGV.

Concernant l’administration douanière, le 1er mai 2016 signifie l’implémentation officielle d’un nouveau Code des douanes, dont la précédente version datait de 1992. Désormais baptisé CDU, pour Code des Douanes de l’Union, il entérine notamment la création des Opérateurs Economiques Agréés, dont le rôle consistera à veiller à la conformité des exportations au sein de l’Union Européenne. La révolution digitale est également prise en compte, avec la dématérialisation de formalités administratives, visant à les rendre plus simples – et donc, in fine, plus efficaces.

Enfin, les notaires doivent désormais appliquer de nouveaux tarifs, conformément au décret n°2016-230 du 26 février 2016. La baisse serait, en moyenne, de 2,5%, mais elle n’aurait qu’une influence mineure pour les particuliers – de l’ordre de 40€ dans le cas d’une acquisition portant sur un bien à 200 000 €. Les petites transactions seraient, en revanche, nettement plus impactées, avec des remises pouvant dépasser les 60%.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>