Législatives 2017 : un renouveau, soit, mais toujours peu de représentativité

En matière de politique nationale, l’année 2017 n’est décidément pas comme les autres. Après avoir vu l’élection d’un Président ayant construit un parti « anti-système » tel une start-up, voici que 429 des 577 députés élus à l’Assemblée Nationale n’occupaient pas ce poste précédemment – soit un taux record de renouvellement de 75%. En outre, sur les 354 députés à se représenter, moins de la moitié ont pu conserver leur siège.

Elections Législatives 2017 renouveau représentativité

Il en résulte tout d’abord un abaissement de l’âge moyen, puisque celui-ci s’élevait à 53 ans lors de la précédente législature, et qu’il n’est plus « que » de 48 ans, grâce notamment au passage de 4 à 29 députés de moins de 30 ans et de 197 à 271 députés ayant entre 30 et 50 ans. Par ailleurs, la parité connait une progression notable, avec 223 femmes, soit 68 de plus que précédemment – pour un ratio passant de 27 à 38,6%. A chaque élection, ce taux croit significativement, ce qui laisse entrevoir la possibilité d’atteindre la parité réelle lors de la prochaine législature.

Cela étant posé, nos député(e)s ne sont toujours pas représentatifs de leurs concitoyens d’un point de vue professionnel. De fait, l’hémicycle connait une « surpopulation » de cadres du secteur privé – voire de chefs d’entreprise – ainsi que de hauts fonctionnaires, ceux dits de « catégorie A ». A l’inverse, les fonctionnaires « d’exécution » (catégorie C), les ouvriers, les techniciens et les artisans sont cruellement sous-représentées.

Pour citer quelques chiffres évocateurs, d’une législature à l’autre, le nombre de députés cadres dans le privé a quasiment doublé, pour atteindre 16% des sièges … or ils représentent environ 10% de la population active. En parallèle, alors que les ouvriers comptent pour 22% des actifs, pas un seul n’a été élu à l’Assemblée. Indubitablement, ce déficit de représentativité ne peut, ni ne doit, être passé sous silence, car il est l’une des raisons-clés du désintérêt de nos compatriotes pour la politique.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>