Le mouvement social contre la loi El Khomri prend de l’ampleur

Cela fait une dizaine de jours que la dernière loi de réforme sur le travail en date a été considérée comme approuvée par l’Assemblée Nationale en première lecture, dans le cadre de l’utilisation par le gouvernement de l’article 49-3. Toutefois, loin de s’apaiser, le bras de fer engagé par l’Elysée et Matignon avec les syndicats les plus fermement opposés à cette loi – CGT et FO en tête – se traduit actuellement par une menace de plus en plus précise de paralysie des transports en France.

Loi El Khomri

De fait, sur les huit principales raffineries de l’Hexagone, cinq sont bloquées, et plus une goutte de carburant n’en sort, ce qui a engendré un début de pénurie, avec quelques 1 600 stations-essence impactées dès le 23 mai, sur 12 000 dans l’ensemble du pays. Certes, l’Etat dispose de réserves stratégiques pouvant lui permettre de tenir pendant 2 à 3 semaines, mais celles-ci sont prioritairement destinées aux forces de maintien de l’ordre et aux services de santé.

De plus, elles ont été prévues pour faire face à une rupture temporaire d’approvisionnement dus à des événements géopolitiques ou climatiques majeurs (ex : ouragan Katrina aux Etats-Unis en 2005), mais pas vraiment pour une situation de blocage en interne. De fait, il est donc improbable de les voir utilisées pour approvisionner des stations-service qui, de toute manière, seraient prises d’assaut, et créeraient encore davantage de panique.

Quoi qu’il en soit, ce début de pénurie se double d’un appel à une journée d’action le jeudi 26 mai, et des grèves reconductibles pour les raffineries ainsi qu’à la SNCF, par exemple. Toujours au niveau des cheminots, la CGT a fait savoir qu’elle prévoyait un mouvement de grève « illimitée » à la RATP à partir du 2 juin prochain. Il s’agit, là encore, de demander le retrait du projet de loi Travail, mais également de demander des augmentations de salaire, qu’elles soient au niveau catégoriel et/ou individuel.

Enfin, une autre journée d’action globale a été annoncée pour le 14 juin, en parallèle avec le début du débat au Sénat de la loi El Khomri.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>