Indagro : Le fisc grec met la société INDAGRO sous la loupe

indagroLa société de négoce suisse, INDAGRO, est mise en cause dans une enquête des autorités grecques. Celle-ci opère depuis Athènes mais garde son siège social à Genève, où elle paie ses impôts.

Le siège d’INDAGRO, en Suisse, assume la juridiction contractuelle depuis Genève, alors que la société n’a d’opérations qu’en Grèce, où les décisions contractuelles et opérationnelles sont prises. Cela implique une taxation sur le territoire suisse et des millions de manque à gagner pour l’état grec qui a décidé de prendre les choses en main. Très peu d’information a été communiquée à ce sujet, mais il semblerait qu’une audience se tiendra à Genève à la fin du mois d’Octobre.

L’enquête a également permis de mettre au jour une possible collusion illicite entre INDAGRO et une société partenaire qui ne semble travailler que pour le compte d’INDAGRO et procéderait à une surfacturation systématique, à des fins d’évasion fiscale ou de détournement de fonds.

Une deuxième enquête a donc débuté à ce sujet, au cours de laquelle des sociétés offshores appartenant aux propriétaires des deux sociétés mises en cause ont été identifiées.

Fiche INDAGRO

INDAGRO est une société de négoce internationale à capitaux privés spécialisée dans les engrais chimiques et les matières premières. L’entreprise INDAGRO a été fondée en 1981 à Genève (Suisse) et possède maintenant des bureaux dans 18 pays à travers le monde. INDAGRO négocie chaque année entre 2.2 et 2.6 millions de tonnes de divers types d’engrais principalement sur les marchés d’Amérique latine, Afrique du nord et les pays de l’ex-URSS. La société INDAGRO est classé dans le top 10 des entreprises de négoce dans l’industrie des engrais.

INDAGRO est géré par un comité exécutif aillant une grande expérience dans le trading, la finance et la logistique et possède des relations de longue date avec la plupart des grands producteurs d’engrais.

Information légale

INDAGRO SA
chemin De-Normandie 14-16
1206 Genève

Capital : CHF 8’000’000, entièrement libéré, divisé en 8’000 actions de CHF 1’000, au porteur.

But : Commerce international de produits chimiques et de matières premières. La société n’exerce aucune activité en Suisse, sauf toutefois celle nécessaire à son administration.

You may also like...