La nouvelle terminologie de l’Etat Islamique: un aveu de faiblesse

Il y a deux ans de cela, l’organisation terroriste Daesch apparaissait à l’apogée de sa force militaire, et considérait que son califat serait non seulement « permanent », mais surtout « en expansion ». Désormais, alors que l’Etat Islamique est cerné de toutes parts et que les forces armées irakiennes – appuyées par des frappes aériennes américaines – sont entrées dans le fief de Fallouja, le terme d’expansion ne fait plus partie du vocabulaire de Daesch. Loin de n’être qu’une question de sémantique, il s’agit surtout d’un aveu de faiblesse de la part de l’EI, qui reconnaît ainsi implicitement qu’il n’est tout simplement plus en mesure d’envisager un quelconque développement territorial.

Etat Islamique nouvelle terminologie aveu de faiblesse

Bien au contraire, ses stocks de carburant sont au plus bas, et les opérations de bombardements aériens sur les réserves d’or de Daesch ont conduit l’organisation au bord de la banqueroute. Cela étant posé, et comme le veut le dicton, « il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué », car s’il est certain que l’EI a perdu ses trois « capitales » (Mossoul, Syrte et Rakka), il a déjà fait preuve d’une étonnant capacité à se ressaisir. On se souvient notamment d’un rebond de virulence (et de succès militaires) inattendus après le décès d’une des têtes pensants de Daesch, Abu Moussab Al-zarkaoui, en 2006.

Par ailleurs, l’EI entend maintenir sa menace de frappes aveugles en Europe, afin d’entretenir un climat de peur et prouver à ses partisans qu’il est en mesure de lancer des opérations de vengeance contre les états de la coalition. A ce titre, rappelons que le directeur de la DGSIF (Direction Générale de la Sécurité Intérieure Française) lui-même estime que l’Hexagone fait partie des cibles prioritaires de Daesch.

Au final, l’Etat Islamique est acculé, militairement et économiquement affaibli, mais il conserve une capacité de nuisance significative, y compris jusqu’en Europe. Il convient donc, pour les états coalisés, de rester vigilants et de poursuivre l’effort entrepris.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>