6 astuces pour relier au meilleur prix les villes de Paris et de Bruxelles

Partir d’un pays pour un autre est un travail qui se fait après de longues réflexions. Il s’agit de choisir le mieux pour vous ou votre petit groupe. Si vous voyagez avec la famille, il faut viser le confort par exemple. Si vous sortez avec des camarades, prenez ce qui sort du contexte et vous permettrait de vivre une expérience différente. C’est à ce titre qu’il faut connaître la meilleure piste pour vous. Cela vous permettra de soulager votre poche et d’offrir des moments inoubliables à ceux qui sont à vos côtes. L’article suivant peut vous aider. Il y est mis tout ce qui concerne les bons gestes et comportements pour faire un voyage de qualité au prix le moins cher.

Prendre un bon moyen de transport

Un voyage est synonyme de transport. Avec le développement des nouvelles technologies, on n’en est plus à la valorisation et à l’utilisation des chevaux. Vous ne parlez plus de carrosse ou de roulette. Vous pouvez vous fier à un engin à moteur. Vous avez le choix entre une moto, un véhicule, un avion, un bus ou un train.

Voyager à moto

Pour un voyage reliant deux grandes villes, il faut miser normalement sur les transports en commun. Vous devez préférer les bus, les trains et les avions. Mais, un passionné de moto ne fait confiance qu’à sa bécane. Si c’est votre cas, n’hésitez pas. Enfourchez votre moto à destination de Bruxelles. Cela vous évitera peut-être les ennuis de discussion ou de mal compréhension avec d’autres passagers. C’est un schéma qui ne se présente que lorsqu’on n’est pas socialement stable ou lorsqu’on adore la montée d’adrénaline. Cela fait du bien de sentir le vent fouettant son corps, d’entendre la vitesse et de voir le sol passer à vive allure.

Voyager en véhicule

Être en sécurité actuellement avec un moyen de déplacement personnel, c’est dans un véhicule que c’est possible. Vous avez un bon engin à quatre roues. Il peut vous mener facilement à Bruxelles en partant de Paris. Vous devez juste faire les derniers réglages en ce qui concerne la carburation, la vidange et autres. Bref, vous devez penser à faire la révision générale de votre véhicule. C’est à ce prix que vous pouvez compter faire un voyage paisible. Les choses vont bien aller pour vous jusqu’à destination. Au cas où votre budget ne pourrait pas contenir ou réaliser de telles dépenses, vous pouvez penser au covoiturage.

En effet, le covoiturage est un moyen efficace de voyager en partageant les frais à deux ou à plusieurs.

Vous vous assemblez pour gérer le voyage parce qu’aucun de vous, pris unilatéralement, ne pourrait faire le déplacement. Tous les efforts sont mis ensemble pour un voyage confortable. Dans cette optique, vous devez choisir méticuleusement les personnes qui sont avec vous. La distance n’est pas moindre. Une personne lourde ne ferait que pourrir l’environnement durant tout le trajet. Cela risque de vous obliger à vous taire. À destination, vous risquez de démarrer votre visite de la ville d’une très mauvaise humeur.

Voyager en bus

Faire le trajet France-Belgique en bus, c’est un challenge. Vous aurez à faire des arrêts. Vous allez pouvoir vous reposer et prendre conscience du monde qui vous entoure. À chaque arrêt, les nouvelles personnes qui s’installent constituent de nouvelles rencontres. C’est une atmosphère différente à chaque arrêt. Vous vous créez des opportunités nouvelles et pouvez ainsi vous faire des partenaires d’affaires. Les tickets de bus sont même plus faciles à s’offrir. Il suffit de se rendre dans les points de vente agréés. Trouver facilement des tickets de bus est donc un jeu d’enfants. Il faut notifier qu’avoir son ticket plus tôt présage d’une bonne aventure à la conquête de nouveaux territoires.

 Voyager en avion

Voyager en avion, c’est relier en un temps record les deux grandes villes. Bruxelles n’a pas qu’un seul aéroport. Cela vous permet de descendre d’un vol proche de votre lieu de rendez-vous. Si vous êtes touristes, il est question de voir les plus beaux tableaux du décor français et belges en même temps. Sans drone, vous connaissez et reconnaissez les plus belles bâtisses, les architectures les plus prisées. Vous avez un avant-goût de votre projet de voyage. Ce moyen de transport fait partie des plus actuels en termes de transport, de circulation des personnes et des biens.

Voyager en train

Un train, c’est la rapidité. Dans ces villes, les partenaires de transport sont à pied d’œuvre pour que les trains soient à l’heure à n’importe quel moment. Vous avez des trajets directs qui vous mènent jusque dans l’autre pays. Des fois, pour voir du monde, on préfère faire des arrêts ou des escales pour prendre soi-même contact avec le monde dans les gares.

C’est une expérience sans nulle autre pareille. Cela suppose que vous êtes sociable. Vous avez alors la possibilité de découvrir de nouvelles théories et perceptions du monde. Des cultures et des civilisations se frottent ainsi les unes aux autres sans souci de se déplaire. Pour vous, c’est une manière de faire de l’économie. Ce faisant, vous découvrez les meilleurs plans au fil du voyage.

Définir les principes

En partant en voyage, vous avez dû consulter plusieurs de vos amis sur le déroulement du trajet lorsqu’ils y étaient. Ils vous ont raconté tout leur parcours. Tout ce qui vous a été dit a trait à la belle vie, aux bonnes expériences. Ils ont gardé de bons souvenirs des lieux qu’ils ont parcourus, des espaces qu’ils ont vus. Sortir d’un pays pour aller dans un autre, surtout qu’il s’agit de deux grandes villes, cela ne doit pas se prendre à la légère. Vous avez l’obligation de vous trouver des exigences à ne jamais trahir. Chaque exigence doit avoir un lien direct avec une étape ou un élément du voyage. En quittant votre maison, vous devez vous assurer d’avoir fait le minimum.

Vos critères, mieux vos principes, sont des pans de votre vie que vous ne pouvez pas oublier ou balayer d’un revers de la main. C’est dire que vous avez à faire peser dans la balance le confort, la considération des autres, le budget, le risque encouru et la gestion de la clientèle.

  • Le confort : pour tous les voyages que vous avez eu à faire, c’est un critère fondamental avec lequel on ne transige pas. Vous devez avoir eu le temps de le comprendre. Une telle initiative ne se concrétise pas du jour au lendemain. Prenez alors le soin de choisir ce qui s’adapte à votre situation. Un voyage en voiture depuis le nord de la France va vous fatiguer. Assis sur les mêmes sièges d’un véhicule, ce ne serait pas commode. Il faut penser à prendre le bus lorsque l’état de l’intérieur de votre moyen de déplacement personnel ne vous met pas à l’aise.
  • La considération des autres : c’est en quelque sorte votre faculté d’adaptation aux autres êtres humains autour de vous. Par exemple, si vous devez évoluer en avion, vous allez avoir un voisin de siège. Si vous n’avez pas une bonne façon de fonctionner en société, si votre savoir-vivre ne fait pas le poids, prenez sur vous de vous déplacer seul ou en classe affaires où l’on ne parle pas beaucoup. La considération passe par votre comportement dans le bus lorsque les autres entrent avec leurs bagages. Vous devez savoir vous éclipser pour laisser une vieille dame s’asseoir ou récupérer les bagages d’un plus épuisé que vous. Cela va vous permettre de vous faire des amis de quelques heures ou pour l’éternité.
  • Le budget: partout où vous allez, le pouvoir d’achat est à enregistrer. Dans n’importe quel cas de figure, vous devez assembler une bonne somme. L’argent mis de côté pour le voyage importe beaucoup. Si vos fonds ne suffisent pas pour un ticket de train en première classe, ne forcez pas le cours des événements. Adaptez-vous en prenant un ticket moins cher. D’ailleurs, dans certaines agences, le prix et la qualité du siège n’ont pas vraiment de lien. Il serait judicieux d’essayer chaque structure pour trouver la bonne et faire affaire avec elle.
  • Le risque encouru: lorsque vous faites un voyage et qu’on parle du risque encouru, cela englobe les accidents et les tracas de la circulation. Il se peut que le mal le plus récurrent dans cette agence soit la perte des bagages. Si vous vous engagez à subir ce sort, c’est à vos risques et périls. En temps normal, l’on vous transfère vos bagages à l’hôtel. Vous ne vous tracassez plus pour la prise des tickets, le quai sur lequel vous devez embarquer et autres.
  • La gestion de la clientèle: parmi les principes, c’est celui qui vous permet de garder de bonnes relations avec la maison de transport après le voyage. Le service client doit être au niveau, voire plus dynamique que l’agence elle-même. C’est la partie prenante de l’ensemble qui facilite la fidélisation de la clientèle. Dès que vous vous concentrez sur la façon dont on vous traite, vous saisissez votre importance. Vous avez ainsi une image de ce que vous représentez aux yeux de ceux dont vous sollicitez le service.

Miser sur la météo

La météo influe sur le prix à payer pour un voyage. Selon que l’agence prend des risques pour faire voyager ses clients, elle fera des ajouts aux frais de transport. D’ailleurs, durant l’hiver ou la canicule, personne ne souhaite laisser sa place à l’autre. Dans ces situations, ce sont les responsables des agences qui ont la main mise sur le reste du déroulement des voyages de l’année. Ils décident du nombre de places disponibles. Ils fixent alors le prix selon la régularité des voyages. Vous faites un voyage durant cette période, prenez le soin de prévoir un budget conséquent. Cela vous évitera des tracasseries de dernière minute pour trouver la somme qui manque.

En dehors des périodes de fraîcheur ou de chaleur ordinaires, il est des temps où le climat devient capricieux. Ce sont les moments de gel. À ces instants précis, les aviations sont obligées de prendre des précautions nouvelles. Les différentes autorités à divers niveaux sont au chevet de leur population parce que les incidents sont vite arrivés. Les sapeurs pompiers sont en alerte. Ce n’est pas le bon temps pour se mettre en route. Un voyage à ce moment peut vous coûter la peau des fesses. Vous êtes à la merci de mère Nature qui vous le fait sentir.

Voyager durant la bonne période de l’année

En week-end, un voyage est moins coûteux, peu importe que ce soit en pleine ville ou dans une petite province. Un voyage du genre implique que c’est un temps de repos général. Tout le monde a envie de sortir de chez lui. Les touristes sont plus nombreux durant ce temps. Ils ont compris comme vous la leçon. Ils l’appliquent donc. Ils ne se laissent plus distraire par les panneaux publicitaires durant le cours de la semaine. Ils rassemblent l’argent pour s’offrir quelques jours de congé dans un autre pays comme les bureaucrates. Vous devez tirer profit de la façon dont les faits se déroulent.

Réserver aussi longtemps que possible

Le meilleur moyen de bénéficier des meilleurs prix sur les voyages, c’est de prendre le temps de discuter avec son agence de voyages. Or, pour discuter voyage, il faut pouvoir mettre les sous à disposition. Cela implique que vous mettez l’argent sur la table. En mettant l’argent à disposition, vous discutez avec les personnes impliquées. Vous faites alors une réservation. Cette situation vous arrange. Vous avez l’occasion de négocier le prix. Vous pouvez faire comprendre votre cas et le défendre indépendamment du cas des autres passagers.

Les entreprises ou les agences qui se respectent mettent sur des prospectus les réservations et les réductions qu’elles impliquent. Si vous devez choisir une agence de voyages et y faire une réservation, optez pour la réservation la plus datée. C’est dire qu’il faut réserver longtemps avant la date du voyage. Cela vous permet d’avoir non seulement une place disponible, mais aussi une remise sur le prix standard du voyage.

Se fier aux comparatifs

Habituellement, pour les voyages, on a des prix connus. Chacun a fixé dans son esprit un prix qui ne change pas et qui se transmet de bouche à oreille. Ce sont des évidences à ne pas contredire. Or, à l’avènement de chaque nouvelle agence, il y a des prix de promotion pour attirer les clients. Aussi, avec l’accroissement des grandes industries de fabrication et de vente de moyens de transport en commun, la concurrence devient plus rude. En optant pour la comparaison des différents tarifs, vous avez l’opportunité de détecter le prix le plus avantageux pour vous.

Pour comparer les prix, vous n’avez pas forcément besoin de sortir de chez vous. Il y a des outils très pratiques qui font le travail à votre place. Vous n’avez qu’à entrer les coordonnées adéquates comme votre point de départ, votre point d’arrivée et le moyen de transport envisagé. Le logiciel ou l’application vous sort une proposition de prix sur-le-champ. C’est vous qui en derniers recours faites le choix. Le gros travail est fait à votre place. Il faut savoir vous fier à la technologie.

Sachez profiter de la vague des voyages pour sortir de chez vous. Quitter un pays pour un autre dans l’Union européenne ne vous expose pas à beaucoup de tracasseries lorsque vous êtes européen. Peu importe la situation, il vous faut un passeport et une carte d’identité nationale ou européenne pour circuler librement. Une fois cette précaution prise, vous devez bien vous apprêter.

Tu peux Aussi comme

Dominique

A propos de l'auteur: Dominique

J'écris depuis maintenant plus de 2 ans pour le quotidien Soirinfo, et toujours avec autant de plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *